Besançon_fr

campus de la Bouloie

  • Altitude — 275 m - 310 m
  • Surface — 148 hectares
  • Date — février 2020 - février 2024
  • Statut — maîtrise d'œuvre complète en cours
  • Maîtrise d'ouvrage — Grand Besançon Métropole
  • Maîtrise d'oeuvre — Altitude 35 mandataire - Cap vert ingénierie - Sol & co
Sur le site exceptionnel du campus de la Bouloie construit par l’architecte René Tournier dans les années 60 autour de l’ancien observatoire astronomique, notre stratégie paysagère s’appuie sur quatre axes : (i) jouer sur la complémentarités des milieux. Le projet prolonge la stratégie d’étagement des essences végétales et privilégie les essences endogènes pour inclure le campus dans la continuité physique, biologique et paysagère de la couronne forestière qui ceinture la ville ; (ii) anticiper les évolutions du climat. Le frêne, le hêtre et l’érable souffrent d’un réchauffement moyen significatif tout au long de l’année et du stress hydrique lié aux sécheresses à répétition pendant la période estivale ; (iii) travailler sur la matérialité des sols et leur continuité. La rédaction d’une charte des espaces publics permettra de garantir une cohérence et une unité des divers aménagements ainsi que de promouvoir les ressources locales : sols calcaires, essences endogènes, utilisation des zones d’épierrement pour la récolte des eaux pluviales … (iv) le campus comme vitrine du savoir faire de l’université et lieu d’expérimentation. Le laboratoire Chrono-Environnement et l’équipe du jardin botanique sont associée à la démarche de projet. Les espaces ouverts sont ainsi le support d’expériences faisant l’objet d’une pédagogie auprès d’un large public, les actions menées sur le paysage et le confortement des trames écologiques sont évaluées par une politique de comptages réguliers sur la faune et la flore.